Extranet

29 juin 2021

La pratique de la réhabilitation en section VISA au COS CRPF

Page d'accueil Actualités La pratique de la réhabilitation en section VISA au COS CRPF

L’expression réhabilitation psychosociale renvoie à un ensemble de procédés visant à aider les personnes souffrant de troubles psychiques à se rétablir, c’est-à-dire à obtenir un niveau de vie et d’adaptation satisfaisant par rapport à leurs attentes.

Le COS CRPF a été l’un des premiers centres de Réadaptation Professionnelle à former des formateurs et des psychologues à la Réhabilitation Psychosociale. Les formatrices de l’action VISA (Vers une Insertion Socioprofessionnelle Accompagnée) mettent en œuvre ces méthodes de façon personnalisée depuis plusieurs années.
C’est une approche avec des valeurs fortes qui aide les personnes atteintes de troubles psychiques sévères limitant leurs capacités. Cette pratique aide les personnes à avoir une vie plus autonome et satisfaisante avec un minimum de soutien professionnel. Cela permet aux stagiaires de reprendre le pouvoir sur leur vie et leur maladie. La personne travaille sur son propre besoin et sur tout ce qui doit être mis en place pour son projet ou ses envies. A titre d’exemple, une des premières choses demandées par les stagiaires VISA, c’est de « se faire des amis ». Le formateur travaillera alors sur la socialisation.
Un apport théorique sur la maladie, les contre-indications, les symptômes précurseurs est abordé avec les stagiaires pour éviter les rechutes. L’objectif est de mieux se connaître.

Les formatrices du COS CRPF animent des ateliers d’habilité sociale avec selon les expériences du quotidien des personnes : « quel comportement avoir dans telle situation ? ». Des jeux de rôle sont mis en place en section VISA puis les stagiaires réalisent des mises en situation réelles.

Un des fondamentaux de cette pratique est de laisser la personne aller vers son projet quel qu’il soit et même s’il n’est vraiment pas possible tout de suite. La personne est alors en mouvement.
Une stagiaire voulait gagner en indépendance mais n’arrivait pas à venir 3 jours par semaine en hébergement au COS CRPF et restait habiter chez sa maman. La formatrice a d’abord travaillé sur comment faire le ménage, puis comment gérer ses papiers et maintenant, la personne entame des démarches pour trouver un appartement.
Un autre stagiaire souhaitait arrêter la consommation d’alcool. Avec sa formatrice, ils ont établi un plan et des techniques de résolutions de problèmes pour mettre en place toutes les démarches et actions nécessaires à la réalisation du souhait de cette personne.

Il s’agit d’un accompagnement très personnalisé et sur la vie quotidienne. Les sujets traités peuvent être nombreux et variés : alimentation, hygiène, santé, relations aux autres, stage, formation…. On parle de projet personnalisé et c’est le fil rouge de l’action VISA. Les formatrices peuvent également s’appuyer sur l’aide de l’équipe médico-psycho-sociale du COS CRPF.
Ainsi, la réhabilitation permet aux stagiaires de reprendre leur vie de citoyen.


Emmanuel, ancien stagiaire VISA nous parle de son expérience, un an après :

Les « habilités sociales » vous ont-elles aidé durant votre parcours ?
Dans la forme, les ateliers « habilités sociales », proposent sous un angle ludique, de se mettre en situation, face à des problématiques simples de mise en difficulté.
Il ne m’a pas toujours été évident de répondre, mais je reconnais que cet atelier a le mérite de nous faire se remettre en question.

Il est intéressant aussi du fait que l’on soit en groupe, et que les solutions proposées par les autres personnes, éclairent notre capacité à réagir dans un contexte particulier. Je peux donc dire que ces ateliers m’ont aidé dans mon parcours, en me permettant de prendre conscience de mes facultés à interagir de manière opportune et juste, sans jamais me mettre en défaut ou en difficulté, la finalité de ces ateliers n’étant pas de réussir mais de se confronter psychologiquement à une certaine réalité, sans enjeux déterminants. En effet, je ne risquais rien, si ce n’est de m’enrichir des témoignages des autres participants à cette activité, et de travailler l’estime de soi.

L'action VISA vous a-t-elle fait du bien ?
Je dois avouer que les premiers jours furent difficiles, je me demandais un peu ce que je faisais là, au milieu de ces gens et avec des activités qui me semblaient dénuées de sens et parfois même d’intérêt. Alors, je me suis accroché, en me disant que je m’étais inscrit dans ce projet pour mon bien et pour éclaircir mon avenir professionnel. Tout au long de cette action, je ne comprenais pas en quoi, tous ces divers ateliers et autres activités, allaient bien pouvoir me servir dans ma quête d’un objectif professionnel. Mais l’intérêt était ailleurs ! En effet, l’action VISA est faite pour se découvrir, se connaître, s’apprendre, se jauger, s’estimer, se faire confiance, bousculer sa zone de confort, sortir de son quotidien, appréhender le monde, en saisissant mieux le sien propre, se projeter vers demain, en faisant d’hier une force et d’aujourd’hui une énergie vitale...L’action VISA est faite de sous-entendus, car on travaille sur des projets sans même se rendre compte que l’on travaille sur soi, elle est emplie d’interactions dans les actions, car on fait toujours quelque chose pour en mettre systématiquement une autre en valeur, on partage collectivement pour mieux se recentrer sur soi-même...

Cette action est riche de sens et d’enseignements. C’est donc sans hésitation que je reconnais qu’elle m’a fait un bien fou, sans jamais me rendre dingue. J’ai aimé me découvrir, parfois dans la rigueur d’un travail besogneux mais constructif, parfois dans des échanges de savoir et de compétences, parfois dans des non-dits qui en disaient long...Alors certes, j’ai quelque fois trouvé le temps long, car 9 mois c’est une sacrée tranche de vie, mais la durée de cette formation est vraisemblablement nécessaire à donner naissance à un certain sentiment d’équilibre, voire de réussite personnelle, sous la forme d’un aboutissement intérieur, intime et intense.

Pour aller plus loin

Quand l'art vient à la rencontre des territoires !!
Voir détails
Portes-ouvertes virtuelles spéciales filière infographie
Voir détails
Certification Qualiopi
Voir détails
Lancement de la résidence artistique "Conte et raconte... entre réalité et fiction"
Voir détails
Portes-ouvertes virtuelles du COS CRPF spéciales filière sécurité
Voir détails